L'art de la créativité

Publié par Corinne LANNEL le

Qu'est ce que la créativité?


A l’école, on apprend les règles de savoir-faire. Moi, personnellement, j’ai appris comme on dit « sur le tas » (autodidacte) ce qui me laisse encore plus de liberté dans la création.

La créativité est encore plus forte puisqu’ il n’y a pas de règles à suivre.

Ça demande plus de temps vu que l’on part d’une idée avec aucune technique dans un 1er temps.
Faire et défaire… une autre façon d’apprendre.

C’est là que l’on peut parler d’inspiration car un bijou qui est créé à l’instant T ne sera pas reproduit à l’identique à un autre moment.

D’ailleurs, il arrive parfois que l’on oublie la manière avec laquelle on a créé le bijou.

Le bijou est mis de côté et n’est pas terminé tout de suite jusqu’au jour où l’inspiration sera à nouveau présente pour pouvoir l’améliorer avant de le finaliser. Il peut se passer un laps de temps important entre 2 mais il ne faut pas se forcer à terminer le bijou à tout prix.

Il faut alors laisser la place à un autre bijou qui avait été commencé aussi mais avec une période d’inspiration cessée.

Plusieurs modèles sont ainsi créés et en attente.

Il y a des jours où l’on a envie d’inventer et des jours où l’on préfère refaire un modèle de bijoux que l’on connait déjà mais qui sera encore amélioré et donc encore différent. C’est le plus qui marque à chaque fois le côté unique et personnalisé. D’où les séries limitées.

Selon le jour, on peut préférer créer dans une certaine couleur… libre cours… il faut laisser faire son inspiration et ne pas se forcer non plus pour la couleur.

Il en est de même pour la matière.

Il y a des jours où l’on préfère créer un bijou à base de pierre semi-précieuse en prenant une pierre qui inspire tant par sa forme que par ses nuances.

C’est la « magie des pierres » qui rend un bijou unique vu qu’à la base il n’y a pas une pierre identique, chaque pierre a son propre veinage.

La pierre est un voyage virtuel, chacune a sa provenance et son histoire.

D’autres jours – sans savoir pourquoi – on veut privilégier le cuir ou le verre. Une fois de plus, on parle d’inspiration.

Surtout ne pas se forcer. Un travail bien fait est un travail voulu.

Quand on part pour une journée de création, la notion de temps disparaît et surtout, ne pas l’interrompre au risque de rompre l’inspiration et la concentration qui est un moment privilégié. Oublions le midi/7h (même pour manger, juste le minimum) .

Avec toutes ces étapes et après toutes ces heures passées, bien que l’on ne compte pas son temps dans la création, quand un bijou est terminé on prend plaisir à lui donner un nom qui résume les instants passés et le ressenti.


Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →